Modèle de Business plan pour les TPE, créateurs d’entreprise et les entrepreneurs.

Comprendre le problème que vous résolvez pour vos clients est sans aucun doute le plus grand défi que vous aurez à relever lorsque vous créerez une entreprise. Les clients doivent vouloir ce que vous vendez et votre produit doit résoudre un vrai problème.

Mais s'assurer que votre produit répond aux besoins du marché n'est qu'une partie de la création d'une entreprise viable, prospère voir florissante.  

L'autre ingrédient clé est de savoir comment vous allez gagner de l'argent. C'est là que votre business model entre en jeu.

Qu'est-ce qu'un Business model ?

Votre modèle d'entreprise est essentiellement une description de la manière dont votre entreprise gagne de l'argent. C'est une explication de la manière dont vous offrez de la valeur à vos clients à un coût approprié.

Selon Joan Magretta dans "Why Business Models Matter", le terme "business model" a été largement utilisé avec l'avènement de l'ordinateur personnel et du tableur.

Ces outils permettent aux entrepreneurs d'expérimenter, de tester et, bien sûr, de modéliser différentes façons de structurer leurs coûts et leurs flux de revenus. Les tableurs permettent aux entrepreneurs d'apporter des modifications rapides et hypothétiques à leur business model et de voir immédiatement quel serait l’impact de ces modifications sur leur entreprise, dans l’immédiat mais aussi à l'avenir.

Dans leur forme la plus simple, les business models peuvent être divisés en trois parties :

  • Tout ce qu'il faut pour faire quelque chose : conception, matières premières, fabrication, main-d'œuvre, etc.
  • Tout ce qu'il faut pour vendre cette chose : le marketing, la distribution, la prestation de services et le traitement de la vente.
  • Comment et qu’est ce que le client paie : stratégie de prix, méthodes de paiement, calendrier de paiement, etc.

Comme vous pouvez le constater, un business model est tout simplement une exploration des coûts et des dépenses que vous avez et du montant que vous allez pouvoir facturer en échange de votre produit ou service.

Pour réussir, un business model doit simplement collecter plus d'argent auprès des clients que ce qu'il en coûte pour fabriquer le produit. C'est votre profit, tout simplement.

Les nouveaux business model peuvent affiner et améliorer l'un ou l'autre de ces trois éléments. Vous pouvez peut-être réduire les coûts de conception et de fabrication. Ou peut-être pouvez-vous trouver des méthodes de marketing et de vente plus efficaces. Ou encore, peut-être pouvez-vous trouver un moyen innovant de faire payer les clients.

Mais n'oubliez pas qu'il n'est pas nécessaire de trouver un nouveau business model pour avoir une stratégie efficace. Vous pourriez plutôt prendre un business model existant et le proposer à différents clients. 

Par exemple, les restaurants fonctionnent généralement selon un business model standard, mais ils axent leur stratégie sur différents types de clients.

Les différents types de business models

Il n'est pas nécessaire d'inventer un tout nouveau business model pour créer une entreprise. 

En fait, la plupart des créateurs d’entreprise utilisent des modèles existants et les affinent , les modifient légèrement pour trouver un avantage concurrentiel. Voici une liste de business models que vous pouvez utiliser pour créer votre propre entreprise.

1. La publicité

Le business model de la publicité existe depuis longtemps et s'est sophistiqué au fur et à mesure que le monde est passé de l'imprimé à l'Internet. Les fondements du modèle tournent autour de la création de contenus que les gens veulent lire ou regarder, puis de l'affichage de la publicité à vos lecteurs ou spectateurs.

Dans un business model publicitaire, vous devez satisfaire deux groupes de clients : vos lecteurs ou téléspectateurs et vos annonceurs. Vos lecteurs peuvent vous payer ou non, mais vos annonceurs le font certainement.

Un business model publicitaire est parfois combiné avec un modèle de crowdsourcing dans lequel vous obtenez votre contenu gratuitement des utilisateurs au lieu de payer les créateurs de contenu pour qu'ils le développent.

Exemples : YouTube, L’Equipe, etc. 

2. L’affiliation

Le business model d'affiliation est lié au business model de la publicité, mais présente quelques différences spécifiques. Le plus souvent rencontré en ligne, le modèle d'affiliation utilise des liens intégrés dans le contenu au lieu de publicités visuelles facilement identifiables.

Par exemple, si vous gérez un site de critiques de livres, vous pouvez intégrer des liens d'affiliation vers Amazon dans vos critiques, ce qui permet aux gens d'acheter le livre que vous évaluez. Amazon vous versera une petite commission pour chaque vente que vous leur soumettez.

3. Le courtage

Les entreprises de courtage mettent en relation les acheteurs et les vendeurs et contribuent à faciliter une transaction. Elles facturent une redevance pour chaque transaction, soit à l'acheteur, soit au vendeur, et parfois aux deux.

L'une des entreprises de courtage les plus courantes est une agence immobilière, mais il existe de nombreux autres types de courtage tels que les courtiers en fret par exemple. 

Exemples : blablacar 

4. La conciergerie / La personnalisation

Certaines entreprises prennent des produits ou des services existants et ajoutent à la transaction un élément personnalisé qui rend chaque vente unique pour le client donné.

Pensez, par exemple, aux agences de voyage sur mesure qui réservent des voyages et des expériences pour des clients fortunés. Vous pouvez également trouver des personnalisations à plus grande échelle avec des produits comme les baskets personnalisées.

5. Le crowdsourcing

Si vous pouvez rassembler un grand nombre de personnes pour contribuer au contenu de votre site, vous faites du crowdsourcing. Les modèles commerciaux de crowdsourcing sont le plus souvent associés à des modèles publicitaires pour générer des revenus, mais il existe de nombreuses autres itérations du modèle. 

Les entreprises qui tentent de résoudre des problèmes difficiles publient souvent leurs problèmes ouvertement pour que tout le monde puisse essayer de les résoudre. Les solutions réussies sont récompensées et l'entreprise peut alors développer son activité. La clé du succès d'une entreprise de crowdsourcing est de fournir les bonnes récompenses pour attirer la "foule" tout en vous permettant de construire une entreprise viable.

Exemples : YouTube

 

6. La “désintermédiation”

Si vous voulez fabriquer et vendre quelque chose dans les magasins, vous passez généralement par une série d'intermédiaires pour faire passer votre produit de l'usine au rayon du magasin.

La désintermédiation consiste à contourner tous les intervenants de la chaîne d'approvisionnement et à vendre directement aux consommateurs, ce qui vous permet de réduire potentiellement les coûts pour vos clients et d'entretenir avec eux une relation directe.

Exemples : Dell, Apple 

7. La fractionalisation

Au lieu de vendre un produit entier, vous pouvez vendre une partie seulement de ce produit avec un modèle commercial de fractionnement.

L'un des meilleurs exemples de ce modèle commercial est le timesharing, où un groupe de personnes ne possède qu'une partie d'une maison de vacances, ce qui leur permet de l'utiliser pendant un certain nombre de semaines chaque année.

Exemples : Village Pierre & Vacances

8. La franchise

Le franchisage est courant dans le secteur de la restauration, mais vous le trouverez également dans toutes sortes de secteurs de services, des entreprises de nettoyage aux agences de recrutement en passant par l’immobilier. 

Dans un modèle commercial de franchise, vous vendez à quelqu'un d'autre la recette pour lancer et gérer une entreprise prospère. Souvent, vous vendez aussi l'accès à une marque nationale et à des services de soutien qui aident le nouveau propriétaire de la franchise à se lancer. En fait, vous vendez l'accès à un modèle commercial réussi que vous avez développé.

Voici quelques exemples : McDonald's, Interflora, Century 21

9. Le freemium

Dans le cadre d'un business model freemium, vous donnez une partie de votre produit ou service gratuitement et vous faites payer les fonctions ou services supérieurs.

Freemium n'est pas la même chose qu'un essai gratuit où les clients n'ont accès à un produit ou à un service que pour une période limitée. Les modèles Freemium permettent plutôt une utilisation illimitée des fonctionnalités de base pour les clients gratuits et payants qui veulent accéder à des fonctionnalités plus avancées. Pour en savoir plus sur le modèle freemium (et les autres modèles de tarification populaires auprès des entreprises SaaS), voir cet article.

Exemples : LinkedIn

10. Le leasing

Le leasing peut sembler similaire à la fractionalisation, mais ils sont en fait très différents. Dans le cas du fractionnement, vous vendez un accès perpétuel à une partie de quelque chose. Le crédit-bail (leasing), en revanche, est comme la location. À la fin d'un contrat de location, un client doit vous rendre le produit qu'il vous louait.

Le crédit-bail est le plus souvent utilisé pour les produits à prix élevé, lorsque les clients ne peuvent pas se permettre un achat complet, mais peuvent au contraire se permettre de louer le produit pendant un certain temps.

Exemples : Voitures

11. Le low-touch

Grâce à un modèle commercial peu exigeant, les entreprises baissent leurs prix en fournissant moins de services. Les compagnies aériennes à bas prix et les vendeurs de meubles comme IKEA sont parmi les meilleurs exemples de ce type de modèle commercial. Dans ces deux cas, le modèle commercial "low touch" signifie que les clients doivent soit acheter des services supplémentaires, soit faire certaines choses eux-mêmes afin de maintenir les coûts à un faible niveau.

Voici quelques exemples : IKEA, Ryan Air

12. Les Marketplace

Les Marketplace permettent aux vendeurs de dresser une liste d'articles à vendre et fournissent aux clients des outils simples pour se connecter aux vendeurs.

Le modèle commercial des places de marché peut générer des revenus de diverses sources, notamment des frais pour l'acheteur ou le vendeur pour une transaction réussie, des services supplémentaires pour aider à faire connaître les produits du vendeur, et une assurance pour que les acheteurs aient l'esprit tranquille. Le modèle de la place de marché a été utilisé pour les produits et les services.

Exemples : eBay, Airbnb

13. Le Pay-as-you-go

Au lieu d'acheter à l'avance une certaine quantité de produits, comme de l'électricité ou des minutes de téléphone portable, les clients sont facturés pour leur consommation réelle à la fin d'une période de facturation. Le modèle de facturation à l'utilisation est le plus courant dans les services publics domestiques, mais il a été appliqué à des choses comme l'encre d'imprimante.

Exemples : Sociétés de distribution d’eau, d'électricité, de gaz. 

14. Le Razor blade

Le business model des Razor blade porte le nom du produit qui l'a essentiellement inventé : vendre un produit durable à un prix inférieur à son coût pour augmenter les ventes en volume d'un composant jetable à forte marge de ce produit.

C'est pourquoi les fabricants de lames de rasoir donnent pratiquement le manche du rasoir, en supposant que vous continuerez à acheter un grand volume de lames sur le long terme. L'objectif est de lier un client à un système, en veillant à ce qu'il y ait de nombreux achats supplémentaires et continus au fil du temps.

Exemples : Gillette, imprimantes à jet d'encre, Xbox

15. Le Razor blade inversée

En retournant le modèle du Razor Blade, vous pouvez proposer un produit à forte marge et promouvoir les ventes d'un produit compagnon à faible marge.

Comme pour le modèle de la lame de rasoir, les clients choisissent souvent de rejoindre un écosystème de produits. Mais, contrairement au modèle de Razor blade, l'achat initial est la vente la plus importante où une entreprise gagne le plus d'argent. Les produits complémentaires sont juste là pour que les clients continuent à utiliser le produit initialement coûteux.

Exemples : iPod & iTunes d'Apple, et maintenant MacBooks & Pages

16. Les enchères inversées

Un business model d'enchères inversées met les enchères sens dessus dessous et fait que les vendeurs présentent leurs prix les plus bas aux acheteurs. Les acheteurs ont alors la possibilité de choisir le prix le plus bas qui leur est présenté.

Vous pouvez voir les enchères inversées en action lorsque des entrepreneurs soumissionnent pour effectuer des travaux dans le cadre d'un projet de construction. Vous pouvez également voir des enchères inversées dans le Fret, ou dans l’immobilier.

17. l’abonnement

Les modèles commerciaux d'abonnement sont de plus en plus courants. Dans ce modèle commercial, les consommateurs doivent payer un abonnement pour avoir accès à un service.

Alors que les abonnements aux magazines et aux journaux existent depuis longtemps, le modèle s'est maintenant étendu aux logiciels et aux services en ligne et apparaît même dans les industries de services.

En voici quelques exemples : Netflix, Salesforce, Free, Orange

Il ne s'agit en aucun cas d'une liste exhaustive de tous les business model existants, mais nous espérons qu'elle vous fera réfléchir à la manière dont vous pourriez structurer votre entreprise.

L'élément clé à retenir est qu'il n'est pas nécessaire d'inventer un nouveau modèle d'entreprise lorsque vous démarrez votre activité. L'utilisation de modèles existants peut vous aider à réussir, car le modèle a fait ses preuves. Il vous suffira d’innover de manière plus modeste dans le cadre de ce modèle d'entreprise existant pour développer votre entreprise.

Un nouveau business model peut être extrêmement lucratif, mais comporte également des risques plus élevés. Vous ne savez pas si les clients accepteront le modèle ou non.